vendredi 18 mai 2012

Par Saint-Just c'est la Saint-Éric aujourd'hui

J'ai profité d'une journée de congé de pédales à Narbonne dans le sud de la France pour sortir ti-Jésus. Nous sommes allés visiter la cathédrale de Saint-Just et Saint-Pasteur, son Trésor et le donjon  du Palais des Archevêques.  Beaucoup moins de toc que dans bien des églises portugaises et espagnoles de notre camino, autant de pierres.

Quelques photos commentées pour faire changement
Cathédrale Saint-Just, sa devanture



Saint-Antoine de Padoue, le Patron des causes désespérées.  Pour tous ces Québécois qui tardent à embarquer dans le mouvement des étudiants au carré rouge, initiateurs de ce qui pourrait être la plus belle occasion pour la société québécoise d'une seconde révolution peut-être moins tranquille mais drôlement meilleure pour nos enfants et petits-enfants.


Pendant notre visite, un organiste s'est mis à jouer. Une musique plus proche de celle de Rick Wakeman que de celle qu'on s'attend d'entendre dans ces lieux saints. J'ai même pensé un moment voir apparaître des gardiens de sécurité qui viendraient déloger le profanateur. S'agissait finalement d'un monsieur Pierre Vidal venu se pratiquer pour un concert d'orgue qu'il donnera prochainement dans les mêmes lieux.
Marjo au confessionnal. Dis-moi tes péchés pécheresse

1 commentaire:

Éric McComber a dit…

Attention, c'est à Narbonne qu'on m'a piqué Rosie ! Verrouillez-bien vos bêtes.