dimanche 1 mars 2015

Un perro andaluz sobre el camino

Mon pèlerinage sur la Via de la Plata en Espagne me fera traverser 4 régions : l'Andalousie, l'Estrémadure, la Castille et la Galice. La première chose qui me vient à l'esprit quand on me parle de l'Andalousie c'est ce film surréaliste de Luis Bunuel que j'avais vu dans un cours de cinéma quand j'étais au cégep. Ça m'avait marqué hahaha...
 
  Un chien andalou

vendredi 27 février 2015

El camino a seguir

Aller par quel chemin ? Camino Francés ? Camino del Norte ? Camino Portugués ? Camino del Sureste ? El Camino de Levante ? Chacun son chemin, chacun son pèlerinage.  Mon petit côté insécure me recommandait le Camino Francès. De loin le plus populaire. Impossible de s'y perdre tellement il est fréquenté. Un peu trop fréquenté à mon goût.
Mon côté sauvage et sportif me suggérait  le Camino del Norte: les montagnes, la mer, la solitude et puis j'ai lu deux fois le livre de Jean-Christophe Rufin qui racontait son "Immortelle randonnée" sur ce chemin et j'avais bien aimé ce qu'il en disait.
Malheureusement ces chemins sont trop au nord et je ne veux pas attendre fin mai début juin pour partir et profiter du beau remps.  Le froid, la pluie, la neige sur les hauteurs, non merci. J'ai assez affronté ces éléments en cyclotourisme.
Ça me prenait un camino plus au sud. Le soleil, la chaleur. Le Camino Portugués ? Je l'ai parcouru en vélo en 2012. Restait le Camino de la Plata. 1000 kms de Séville à Santiago de Compostella. La voie romaine. La route de l'argent. Un chemin peu fréquenté. Bingo. Ce sera la Via de la Plata. Dans ma tête, une voix,  un reproche sur le ton de l'insulte:
"Espèce de randonneur!"
-Ta gueule Ti-Jésus. J'te promets plein de cathédrales sur le Camino de la Plata et pis on s'ra à Séville pour ta résurrection. Le reste m'appartient.

dimanche 15 février 2015

Compostelle 101

Ça y est. J'ai reçu de l'Association Québécoise des Pèlerins et Amis du chemin de Saint-Jacques la Credencial del Peregrino. Ce carnet du pèlerin  m'ouvrira les portes de toutes les albergues sur le chemin que j'emprunterai pour me rendre à Santiago de Compostela. C'est aussi un document préalable à l'obtention de la Compostela délivrée par le Bureau des pèlerinages à Compostelle à la condition d'avoir marché ou chevauché sur les cents derniers kilomètres avant d'arriver à Santiago. Modernité oblige il est possible de faire le chemin en vélo et c'est 200 km qui est demandé. Pour preuve du chemin parcouru il faut faire tamponner son carnet du pèlerin dans les villes et villages du camino. Bibliothèques, mairies, albergue, pharmacies, offices de tourisme, les lieux ne manquent pas pour officialiser la marche du pèlerin. Pour en avoir fait estampillé plus d'une vingtaine lors de notre randonnée en  vélo en 2012 sur le camino portugais, les tampons de Vila Franca de Xira, Fatima et de Santiago sont particulièrement bien stylisés.

samedi 7 février 2015

Ti-Jésus et moi ça fait longtemps qu'on s'connaît

Outre le petit catéchisme que je devais apprendre par coeur à la petite école mes contacts avec Ti-Jésus ont été, aussi loin que je me rappelle, teintés de déception et d'humiliation; il y a eu d'abord cette fois où ma maîtresse de 4ième faisait tirer au sort je ne sais plus quelle bébelle et pour laquelle j'avais bien naîvement passé mon heure de dîner à prier dans ma chambre pour gagner le fameux gugusse. Évidemment je n'avais pas gagné le prix. Et puis il y a cette autre fois en 6ième année où nous devions nous rendre à l'église du village pour l'office du vendredi saint en rang deux par deux pendant que la maîtresse s'y rendait en voiture. J'avais déserté les rangs pour me refugier avec un copain à la salle de pool qui se trouvait sur le chemin et raté la cérémonie.  Le lundi matin suivant j'avais oublié toute cette histoire jusqu'à ce que la maîtresse  nous oblige moi et mon copain à  nous placer en avant de la classe et qu'elle nous frappe  avec une règle de 36 pouces. Mais bon c'était de même que ça se passait dans ce temps-là.
Après il y eut comme un grand frette entre moi et Ti-Jésus. Plusieurs années plus tard je l'ai croisé à mon mariage. J'avais pas eu le choix de l'inviter. Et puis il y a eu les baptêmes de mes enfants, quelques services funéraires de parents, d'amis et de connaissances. Rien de constant dans nos rencontres jusqu'à mon apprentissage du mode de vie de Bob et de Bill mais vu où j'étais rendu j'avais comme pas le choix de tolérer sa présence, que dis-je son omni-présence meeting après meeting. Les années ont passé. Du Mouvement AA j'avais compris que si je n'aimais pas ce qu'il représentait je pouvais toujours l'appeler autrement. Ça faisait mon affaire. Je l'ai débaptisé. Mon Ti-Jésus est devenu ma puissance supérieure. Du coup il m'est apparu plus sympathique. Et pis les années ont encore passé. Y était pas trop achalant. Pour le récompenser  l'idée m'a pris au printemps 2012 de l'emmener dans mes sacoches de vélo pour une virée de quelques mois avec Marjo sur les chemins de Compostelle. Le Camino portugais jusqu'à Santiago puis le Camino francès à contre-courant. Ti-Jésus ben juché sur le guidon de mon vélo voyait du pays. Le sien : Fatima, églises, cathédrales, encens et moi j'allumais des lampions, mille lampions allumés pour ma nièce de 20 ans atteinte de cancer et décomptée. "T'es mieux de la guérir mon sacrament". Mais je n'y croyais pas trop. De mauvais temps en mauvais temps et d'une chute de Marjo le cyclo-pèlerinage s'est transformé en tourisme. À notre retour au village l'état de santé de ma nièce s'était de beaucoup détérioré et elle se retrouvait alitée  dans ce genre de maison de fin de vie. Je suis allé  la visiter tous les matins. Cela a duré 5-6 jours. Et puis c'est tout. Comme si j'avais besoin d'une preuve de plus que la vie était injuste.

mardi 3 février 2015

Enflure

Le mot "EXCLUSIF" sur fond rouge d'un texte de La Presse signé non pas par un  mais par deux journalistes a attiré mon attention ce matin, tout comme le vocabulaire utilisé qui me porte à croire que le gouvernement Couillard se "radicalise".
Mesure exceptionnelle, controversé, critiqué, revoir leur fonctionnement en profondeur, alertés de la nécessité, attaques, mesures controversées, critique serrée, coup de bulldozer, dispositions névralgiques, le temps presse, abolition, s'attaquer, imposer des quotas, critiques alarmistes, les plus vulnérables, scénarios catastrophes, tollé, résistance, bouleversement.
Le texte est ici

dimanche 1 février 2015

Cash et suicide

Ma région, la Côte-Nord, occupait le 2ième rang au Québec pour le revenu familial médian selon les statistiques du gouvernement provincial en 2011. Ma région détient aussi l'un des trois pires taux de suicide au Québec. Y a-t-il une conclusion à tirer. Sais pas. Par contre avec les centaines de mises à pied dans les usines et industries des alentours au cours des 2 dernières années j'ose espérer que les coupures à Couillqard pis le réaménagement à Barrette n'affecteront pas le service d'aide et de prévention au suicide  nous nous sommes donné en tant que société supposément moderne. Mais ce qui me fait réellement le plus peur c'est d'être confronté au suicide d'un proche ou d'une connaissance.


samedi 31 janvier 2015

Mon premier 15 km de marche

 Je m'entraîne depuis quelques semaines et aujourd'hui j'ai marché mon premier 15 km. Moitié à l'extérieur par moins 15 degrés, le reste en salle. Et en avant-midi en plus. Je suis assez fier de moi.
Ti-Jésus ne m'accompagnait pas. Il faisait sans doute la grasse matinée. À moins qu'il ne soit frileux.  Il aurait dû venir. J'ai croisé le curé du village quand je me suis arrêté au guichet automatique de la banque pour me réchauffer. Grand et gros gaillard. Plutôt sympathique de ce que j'en sais. Il a dit la messe au service de ma mère et il a baptisé mes petits-fils. Il parait qu'il raconte toujours une blague à la fin de la messe du dimanche et qu'il a joué plusieurs années dans la ligue régionale d'improvisation. Du genre de bonhomme que je ne me sentirais pas gêné de m'assoir avec lui  pour jaser de la vie en général et de la religion en particulier.
Dommage que Ti-Jésus n'était pas avec moi. Il aurait pu  parler au curé de notre pèlerinage à Compostelle au printemps. En tout cas j'ai salué l'abbé de sa part.
 
Hier sur mon blog j'ai traité un individu de tdc et entre deux textes dont le sujet est Compostelle ça peut paraître comme manquer de charité chrétienne de ma part. Et ben ça l'est.