samedi 7 décembre 2013

L'inévitable inévitable

L'ambulancier, aidé de sa coéquipière,  s'apprêtait à descendre du reculons l'escalier de la galerie de la maison familial en tenant un genre de fauteuil sur lequel ma mère était attachée quand je lui ai demandé si je pouvais l'aider d'une quelconque  façon. Il était 3 heures du matin et la neige avait recouvert de quelques centimètres  la couverture de la civière au pied de la galerie.
-S.V.P monsieur pouvez-vous vous tenir derrière moi et mettre votre main dans mon dos pendant que je recule dans les marches.
Mon père m'avait téléphoné quelques instants plus tôt me demandant de passer à la maison parce que ma mère ne "filait" pas. Je m'y suis rendu et j'ai ben vu que ça n'allait pas pantoute. J'ai fait le 911.
Mes parents ont 84 ans et ils ont toujours rejeté l'idée de se faire "placer" préférant demeurer dans leur maison malgré leur état de santé chancelante et nos demandes à moi, mon frère et mes soeurs. Alors ces dernières années moi et mon frère on s'occupait de l'entretien de la cour et de la maison et mes soeurs des rendez-vous chez les médecins et de leur confort en général.
Ça fait qu'au lieu d'aller regarder à tous les samedis soirs la Soirée canadienne à la tv avec eux comme à l'habitude , depuis un mois je passe mes après-midi du samedi et du dimanche à l'hôpital à regarder s'élever les échafaudages de l'inévitable fin de vie de ma mère. Comme si raconter tout ça sur le ton de l'autofiction adoucirait  ma  réalité des dernières semaines. Piètre tentative.

10 commentaires:

Grand-Langue a dit…

L'échaffaudage dont vous parlez est aussi le nôtre. plus jeune, tout ceci appartenait à un autre monde!

Malgré tout, il faut trouver son bonheur ou plutôt, ses petits bonheurs.

Grand-Langue

manouche a dit…

Fins de vie difficile pour tous ceux qui la vivent et ceux qui l'accompagnent !

s.gordon a dit…

Courage.

Zoreilles a dit…

Eh que c'est pas facile...

Éric McComber a dit…

Bon courage, ami.

Jack a dit…

Bon Courage. Mes pensées les meilleures t'accompagnent.

gaétan a dit…

Merci à tous.

Zoreilles a dit…

À l'approche des fêtes de Noël et du Nouvel An, tout ce que je peux te souhaiter de mieux dans les circonstances, c'est un lot de solidarité humaine, familiale, amicale. Et je le souhaite sincèrement.

Miléna a dit…

Nos pensées vous accompagnent. Le mieux que tu peux faire est de lui donner le plus de doux moments possible.

Venise a dit…

Gaétan, c'est un mauvais moment à passer, mais penses combien tes parents sont chanceux d'être entourés de votre affection. C'est l'essentiel.

Je te souhaite le plus de sérénité possible dans ces moments pas toujours évidents.