vendredi 18 novembre 2011

Hé ben... même les banquiers ont leur patron...

....et il s'appelle Matthieu. Il faisait partie il y a très, très longtemps de la bande des 12. Matthieu est aussi le patron des douaniers et des comptables.
Vous savez que j'ai l'intention d'aller pédaler sur le chemin de Compostelle au printemps prochain et pendant que je faisais des recherches sur la chose, j'ai eu l'idée de me trouver un saint-fétiche qui m'accompagnerait en pensée sur le chemin de mon pélerinage.
Me demande, si je le prenais comme compagnon de voyage, j'arriverais à convaincre Saint Matthieu, le plus juif des juifs, à redonner une touche d'humanité à ses ouailles, ce 1 pour cent dont il est le patron.

Très beau vidéoclip:
Des images d'il y a quelques jours d'OCCUPONS MONTRÉAL avec poème, témoignage et "Nous aurons" de Richard Desjardins.

1 commentaire:

Accent Grave a dit…

Comment ne pas être d'accord avec les revendications des indignés? En même temps, je connais trop l'homme pour dire qu'un tel a raison et qu'un autre a tort.

Les postes sont interchangeables. Un jour on conteste dans la rue, le lendemain on dirige une firme de courtage avec plus de hargne que jamais. L'homme est ainsi fait.

Je ne suis d'aucune armée mais je sais qu'on arrive parfois à devoir tout bouleverser, pour revenir à une situation plus acceptable, jusqu'au prochain virage.

En physique, une révolution c'est faire un tour complet, revenir au même point. Mais il faut tourner pour éviter de figer.

Accent Grave