vendredi 6 août 2010

Les bonshommes du centre d'achats

Sont là, en paquet de 5-6 près de la porte d'entrée du centre commercial. Ça fume, ça parle fort. Ça met mal à l'aise les bonnes femmes qui doivent les contourner avec leur panier d'épicerie, ça porte des commentaires sur tout et, bien cachés derrière la force du nombre, ça laisse aller leurs préjugés:
-Les Indiens c'est toute une gang de braconniers. Nous autres, on respecte la loi. HÉÉÉ... Blais kossé tu fais ? Ça fait longtemps qu'on t'a pas vu par icitte....
-Devine Ducon.
*********************************************
Suis passé au centre commercial pour acheter un gâteau pour la fête de mon père. Les soupers familiaux s'espacent, les raisons se multiplient, chacun vaque dans son univers pis on n'a même pas l'excuse de l'éloignement. C'est plate mais c'est comme ça.
*********************************************
Accessoirement:

5 commentaires:

Barbe blanche a dit…

Je n'ai jamais compris pourquoi, les fumeurs se croient obligés de s'entasser dans les portes lorsqu'ils s'imaginent aller fumer dehors.

gaétan a dit…

Moi non plus.

É. a dit…

Je n'ai jamais compris les fumeurs tout court.

Accent Grave a dit…

Les fumeurs ne sont pas dans les portes, ils sont de l'autre côté des portes. Ces pestiférés ont au moins l'avantage de se retrouver ensembles.

Dans plusieurs centres d'achats, là où les gens ne se parlent jamais, ils ne peuvent approcher les portes! Alors ils se réunissent à quelques mètres, au même endroit. Et ça commence à fatiguer des gens!

Ça me fait rire.

On leur a interdit l'entrée dans les lieux communs, ensuite on leur a interdit les fumoirs, ensuite on leur a interdit d'être trop près des portes et maintenant on leur interdira d'être «à vue» pendant qu'il consomment un produit vendu légalement à l'intérieur de vos centre d'achats (et de ventes).

Accent Grave

Barbe blanche a dit…

@ accent grave,
Les fumeurs ne sont pas entre les portes, ils sont juste devant la porte et empestent le monde qui veut avoir librement accès à l'édifice.
Pourquoi ne s'éloignent ils pas tout simplement un peu, juste pour ne pas incommoder les passants?