mardi 12 février 2008

Hull-Natashquan à vélo (20)



Dimanche 24 juin 2007

Trois-Pistoles (Hôtel Trois-Pistoles)/Ste-Luce (camping Luciole)

  • Pluie/froid en a.m
  • Soleil/passages nuageux en p.m
  • 1001iéme km aujourd'hui depuis notre départ de Hull
  • 86 km

Content de partir malgré la fine pluie froide. J'adore Trois-Pistoles mais je déteste faire du surplace. Suivons la 132 et premier arrêt à St-Simon et que défile les saints. Prenons quelques cafés sous une grande tente juxtaposant une cabane à patates frites. C'est ici que se rassemblera le village un peu plus tard pour continuer la fête de la St-Jean. J'aime la gentillesse et la simplicité de la dame qui tient le casse-croute. N'étant pas ouvert officiellement elle a bien voulu nous faire une carafe de liquide chaud. Ça réchauffe et le corps et le coeur.

Nouvel arrêt au kiosque touristique de St-Fabien où je monopolise la salle de bain. Séance de séchage de linge sous le séchoir avant de s'en aller. Répétez 3 X. -)

Restons sur la 132 plutôt que de suivre la route verte qui traverse le parc du Bic. Dîner chez St-Pierre près de l'église du village du Bic. Nous avons découvert cet endroit pour la première fois en 2003. Depuis c'est un arrêt obligatoire. Plaisir gastronomique, orgasme culinaire, expérience salivaire qui repousse le départ. Même le soleil se fraie un chemin au travers les nuages et des fenêtres de la vieille maison qui sert de restaurant pour aboutir dans mon assiette et participer au miracle gastatif. Et c'est même pas madame St-Pierre qui est devant les fourneaux. Vous dire la qualité du restaurant! Entre les services, je sors à l'extérieur étendre nos vêtements sur les vélos devant le regard amusé des clients qui affluent et qui préfèrent la terrasse.

Le départ se fait péniblement jusqu'à Rimouski où nous prenons le temps de discuter sur la promenade avec un couple un plus âgé qui s'initie au cyclotourisme. J'arrête aussi saluer une vieille tante à mon père et terminus au camping de la Luciole où la madame du camping est aussi désagréable que le nuage de mouches noires qui nous reçoivent.

Souper, marche sur la plage, visite du village, dodo de bonne heure.

9 commentaires:

La Felee a dit…

Je vais me mettre à prendre des notes, pour les stops à faire et ne pas faire. Intéressant!

Unknown a dit…

Tiens tu parles du 24 juin, et justement ce matin, j'étais à planifier des trucs pour cette date bien précise, doit il y avoir un message là-dedans...

Anonyme a dit…

Au Bic, il y a aussi une boulangerie formidable, «Folle farine» un arrêt intéressant pour un pain au chocolat, une PIZZA (elles sont délicieuses!!!) même rue que le marché, à l'est du marché.

Anonyme a dit…

Ça fait longtemps que j'ai envie de me taper un trip sur l'île Verte, j'ai bien dit SUR l'île... Si quelqu'un a une révélation à faire, un secret à divulguer, est-ce qu'il pourrait le dévoiler?

gaétan a dit…

@ alcolo j'espère que tu as trouvé le message s'il y a message
@ natasha Oui pour la folle farine près du marché et de la voie ferrée. Pour l'île verte nous avions aussi pensé y séjourné en 2003. Finalement nous n'avons visité que la filature du village et j'ai pas aimé mon expérience de nous faire visiter pendant que les couturières travaillaient. Rien de valorisant pour ces femmmes de voir les touristes se promener entre les machines à coudre. Nous étions vraiment mal à l'aise ma femme et moi. Pour le reste de la filature c'était intéressant mais pas où les femmmes travaillaient ;-(

Caro et cie a dit…

Je prend des notes aussi...;-)

gaétan a dit…

@ la felee et caro la propriétaire de '' Chez St-Pierre'' mme Colombe St-Pierre tient aussi une chronique culinaire dans le journal '' Le mouton noir '' de Rimouski.

Unknown a dit…

Me demandais aussi, pour les mouches, au mois de juin ! Z'avez eu ben du mauvais temps, entéka…

gaétan a dit…

Le pire endroit pour les mouches fut à Baie johan Betz sur la plage.
Bof la pluie un coup trempe.... ça va . Faut juste pas qui fasse frette en même temps ;-))