vendredi 10 mai 2013

J'éprouve comme un malaise....



....quand je vois les noms des principaux commanditaires du 6ième Festival de l'environnement chapeauté par la Corporation de protection de l'environnement de   Sept-Iles : 4 minières, 1 aluminerie, le port..... Potentiellement les plus gros pollueurs de la région qui y sont sans doute pour quelque chose au fait que ce sont des comités de citoyens septiliens qui doivent se battre pour obtenir du provincial d'avoir accès aux résultats de la qualité  de l'eau et de l'air ambiant et non pas les quelques organismes régionaux "voués" à la défense de l'environnement.
Un peu comme pour la corruption à Laval et à Montréal, la pollution et le taux au-dessus de la moyenne québécoise de certains cancers (registre aboli par les libéraux il y a quelques années), ici  aussi tout le monde s'en doute mais personne ne parle. L'omerta. Comme en ville.
Ha oui le festival se termine demain avec l'inauguration de la route des oiseaux et un atelier de création avec des vêtements usagés. J'pense pas y participer.

4 commentaires:

Francoise Champagne a dit…

C'est effarant...Une façon comme une autre de garder la main...Quand Monsanto prétend nourrir l'Afrique, c'est le même truc....

Grand-Langue a dit…

Ces entreprises sont les premières à participer aux activités sociales et écologiques locales!

C'est comme ça partout.

Le combat est là... pour eux.

Grand-Langue

Éric McComber a dit…

Moi je trouve ça génial, que les grands pollueurs se passionnent pour Gaïa notre terre. Et tout le monde conviendra que c'est normal. Après tout, un renard qui se respecte aime et protège son poulailler préféré.

Yvan a dit…

C'est une manière pour eux de s'acheter une bonne conscience
à rabais et continuer leurs
activités d'exploitation partout
sans rendre de compte
à personne.
Ils paraissent bien dans le portrait
mais jurent en dehors du cadre.
;-)