mercredi 15 février 2012

J'associe facilement la musique à la fête. Comment peut-il en être autrement quand, à 10-12 ans, je voyais débarquer à la maison des orchestres et que je pouvais me coucher à l'heure que je voulais, m'empiffrer toute la soirée de chips et de liqueur, que mes tantes me chouchoutaient plus qu'à l'habitude.

J'ai la nostalgie de ce temps où j'étais le témoin de toute cette joie et de tous ces rires sur lesquels je m'endormais, recroquevillé dans le même lit que mes frères, dans notre chambre qui servait pour l'occasion, à entreposer tous les meubles du salon et de la cuisine qui faisaient obstacle aux danseurs.

3 commentaires:

Hubert a dit…

Bon sang, c'est super...mais tu dois être plus jeune depuis moins longtemps que moi...je suis plutôt Woodstock ! :)

manouche a dit…

Dire que pendant ce temps il y avait des gamins pensionnaires dans de vieux bahuts tout pourris!

Yvan a dit…

Chouette mais j'aime mieux
la version studio. ;)