mercredi 9 février 2011

S'ti d'alcolo à sec nostalgique

8 commentaires:

É. a dit…

Ah ah ah ! Viens en boire un ptit chez nous, personne le saura.

gaétan a dit…

Hihi merci pour l'invite. Non j'ai vraiment arrêté pour moi.
Épisodes de soif entrecoupés d'ivresse mentale même après 18 ans.

Denis Roussel a dit…

eh, tu sais qu'il faut pas lâcher. Le p'tit verre que personne ne saura, toi tu le sauras. Pis tu vas avoir tellement soif après. J'en sais quelque chose.
Moi aussi, ça fera 18 ans cet été.

gaétan a dit…

Bon 18ième alors :-)
Ça fait un bout que je ne fais plus de meeting. Par contre la littérature aa n'est jamais loin :-)

Zoreilles a dit…

Y a parfois de ces pièces musicales qui nous replongent avec tellement d'intensité dans un état... Tu me fais penser de réécouter une que je garde dans mes favoris et que j'ai dans la tête depuis ce matin!

Yvan a dit…

Me dis que peu importe la manière,
l'important c'est de la retrouver
quelque part à sa façon.

Perso je crois pas à la maladie
que l'on aimerait faire croire
à tout prix.
L'alcoolisme s'il existe
n'est pas une pathologie
mais un mal ou une joie
de vivre que l'on veut
perpétuer.Si la dépendance
et la tolérance peuvent devenir
fortes physiologiquement je n'en crois pas moins que le mot final
est personnel et psychologique.
Je croirai jamais à la notion
de maladie en ce qui concerne
l'alcool,ce serait trop facile.

gaétan a dit…

@ Yvan
Beaucoup de stock dans ton commentaire.
Maladie ou pas:
L'OSM reconnait l'alcoolisme comme une maladie, quant au Petit Robert il en parle comme un "Abus de boissons alcoolisés, déterminant un ensemble de troubles morbides; ces troubles eux-mêmes."

Y a le mot "morbide" qui m'agace et qui renvoit à la maladie.
Alors: maladie ou pas ?

Anyway je n'ai jamais utilisé l'excuse de la maladie pour mon comportement et mes gestes posés sous l'influence de l'alcool.

Quant au mal de vivre, la tolérance, la dépendance et au rétablissement j'y reviendrai peut-être une autre fois. Là c'est samedi matin pis j'ai même pas pris mon 2ième café. :-)

Yvan a dit…

:-)