mardi 28 septembre 2010

Quand j'dis que chus un gars d'la Côte-Nord...

Schefferville 1958, moi sur le capot de la voiture avec mon père

On monte à Fermont par la route 389 à l'est de Baie-Comeau. En 1986 la circulation automobile passait directement sur le barrage de Manic V. Complètement à gauche sur la photo, un autobus. Aujourd'hui la route passe au pied du barrage et c'est tout aussi impressionnant.

Derrière moi le lac Daviault et Fermont c'était en 1996


Pour en savoir plus sur Fermont y a l'ami blogueur Jackss qui en parle abondamment ici.

8 commentaires:

É. a dit…

:0)

Gomeux a dit…

Beaux bonshommes!

Jackss a dit…

Ces photos sont tout à fait charmantes, Gaétan

Chanceux! J'imagine tout ce que tu as pu vivre de trippant dans ces lieux trop peu connus.

Jackss a dit…

Gaétan,

J'oubliais. Schefferville, c'est dans mes plans. Laure et moi, nous sommes en train de réfléchir à cette destination.

Je vois que l'esprit d'aventure, ce n'est pas d'hier que ça fait partie de ta vie. Vraiment, ça m'épate.

Éléonore a dit…

Un vrai de vrai, pour rigoler moi je les appelle les "natifs" :)
Les natifs sont noyés à Baie-Comeau parmis les gens du saguenay et ceux de la Rive-Sud très nombreux.
Mais ma petite dernière est une "native" et les deux autres se souviennent plus de Sherbrooke. Mon ainé est un vrai gars de la Côte-Nord, il rève de pick up et de 4 roues ;)

Jackss a dit…

Il ne se souviennent plus de Sherbrooke? Une bien triste histoire!

J'y serai probablement de retour l'été prochain. Et je m'ennuie déjà de la Côte-Nord. Une de nos amis de Havre-Saint-Pierre vient tout juste de quitter pour le bord du Lac St-Jean. Il y a des chemins qui se croisent tout naturellement on dirait.

Accent Grave a dit…

J'aime bien regarder ces photos, surtout les plus anciennes!

Accent Grave

Zoreilles a dit…

Et moi donc! Je partage l'enthousiasme d'Accent Grave pour les photos anciennes en noir et blanc qui racontent des histoires si colorées.

Tu es tellement un gars d'la Côte-Nord en effet... Et c'est tout à ton honneur.

J'ai hâte d'avoir plus de temps pour aller lire la suite chez Jacks, je ne veux pas y aller à la sauvette, il y a trop de richesses à découvrir là, il faut prendre le temps.