vendredi 3 septembre 2010

Échos de gym (10)

Après 5 mois d'une activité physique fort limitée (fracture du tibia et du péroné) et quelques sessions récentes et sans grande conviction à la salle de "d'gym", me suis tapé ce matin une heure de "cardio" durant laquelle ma production de sérotine fut telle que j'ai quitté le lieu-dit dans un état euphorique que je n'avais pas ressenti depuis longtemps. Souvenirs retrouvés.

7 commentaires:

Venise a dit…

Bravo ! Contente d'entendre ça, c'est ravigotant !

Barbe blanche a dit…

Recommencer à vivre, c'est tellement bon...
Bones ballades à vélo...
De biens bon souvenirs de ces années, 1969, la jeunesse,et la folie, il me reste la folie...

piedssurterre a dit…

C'est chouette, tu vas pouvoir reprendre tes courses dans la pampa !

helenablue a dit…

YES!!

Accent Grave a dit…

Et oui, la souffrance physique peut entraîner un état euphorique!

Je connais ça, on me dit maso, avec raison!

Accent Grave

gaétan a dit…

Merci tous.

Éléonore a dit…

Bravo pour la reprise de tes exercises. J'ai pensé souvent à toi cet été me demandant comment ça se passait la remise en forme.

Ha Francaine Raymond !!! Que de bons souvenirs, c'est même une de ses chansons qui a inspiré le titre de mon blog.