dimanche 18 juillet 2010

C'est le temps de nous séparer


Nous avons passé du bon temps ensemble. T'étais toujours là quand j'en avais besoin, à me soutenir, à guider mes pas.
Malheureusement plus les jours passaient et moins je comprenais ce qui nous liait. Notre relation devenait superficielle, tu n'étais plus pour moi qu'un trophée de chasse que je rapportais d'un safari, une blessure de guerre que j'exhibais fièrement dans nos rares sorties au village, au mieux t'étais devenu une décoration que la vie m'offrait pour me rappeler la fragilité de mon existence dans ce monde.

Pour enrubanner le tout:

7 commentaires:

Yvan a dit…

Bientôt tu retrouveras tes jambes pleines et entières.

Venise a dit…

Toujours pas facile de se défaire d'un ami qui nous a apporté du soutien. Sois reconnaissant, c'est bien, mais qu'il ne le prenne pas mal Hugo, mais qu'il aille aider plus mal pris que toi.

piedssurterre a dit…

J'espère que tu repédaleras très bientôt !
Bises

s.gordon a dit…

Belle étape de franchie, ça.

Les petits pas d'un homme précèdent toujours ses grands coups de pédales.

Vient à point qui fait sa physio.

helenablue a dit…

Hum, belle étape indeed, il était temps, non?
Il n'y a plus qu'à le faire socler et le garder en souvenir de notre fragilité...

Take care, mon ami.
Blue

Éléonore a dit…

bravo pour cette nouvelle étape vers ton parfait rétablissement !

Courage tu vas pédaler bientôt (je comprends trop bien comment tu dois te morfondre par moment).

Désolé si j'ai un peu négligé ton blog, mais je vais me reprendre après mes petites vacances à Québec.

gaétan a dit…

euh merci!