mardi 13 avril 2010

R.I.P Michel Chartrand

"Éducation politique
Le fond du problème au Québec, c'est qu'il n'y a pas d'éducation politique nulle part. Il y en a eu un peu durant les années soixante, en particulier dans les syndicats, mais depuis plusieurs années, plus rien. Pas d'éducation politique donc, pas d'éducation tout court.
Or sans éducation politique, sans formation à la démocratie, il n'y a pas de pratique politique. Conséquence: on vit dans une société sans opposition, sans conscience critique, sans mémoire ni culture politiques, sans participation. Une société aplatie, une démocratie muselée, sans parole, sans action. Y a-t-il un avenir dans une telle société ?"
Vie ouvrière,no 229, mars-avril 1991
tiré de Michel Chartrand-Les dires d'un homme de parole p. 124 Lanctôt Éditeur

*Merci pour ton influence sur ma personne Michel Chartrand, ça me donnait l'impression d'être un meilleur humain.

7 commentaires:

Barbe blanche a dit…

Les dires d'un Homme de parole, toujours d'actualités.

Merci Michel Chartrand tu vivras à jamais dans nos coeurs.

Zoreilles a dit…

Comme Bourgault, Falardeau, et quelques-uns qui ne sont plus, Chartrand nous donnait le goût de nous battre pour nos convictions, parce qu'elles en valaient la peine, parce que NOUS en valions la peine.

Récemment, tu as publié un billet où tu reprenais les mots de Georges Dor : « Tout homme qui se tient debout est le plus beau des monuments ». C'est à ça que j'ai pensé tout de suite ce matin en apprenant le décès de Chartrand.

Oui, je sais, il s'appelait Michel Chartrand mais au Québec, quand on dit Chartrand, on a tout dit, son nom de famille tout seul, c'est comme un hommage affectueux.

J'aimais beaucoup Simone Monet aussi. Elle a été pour lui une compagne de tous les instants. Une grande dame du Québec qui a su reconnaître tout de suite un Homme de Parole.

É. a dit…

J'ai le moton, mon gars. Les guides meurent les uns après les autres sans qu'on voie poindre la moindre relève.

gaétan a dit…

Ouais ça tombe!
Le temps a rattrapé nos grands hommes québécois et la corruption nos institutions.
Sans nous en rendre compte peut-être vivons-nous une grande mouvance de laquelle émergera des dizaines de personnes qui marqueront leur environnement sinon je plains la génération de mes enfants....
Moi j'ai l'impression que le système actuel dans lequel nous vivons s'effondre. Maintenant de quel bord on va se ramasser, ça.... ?

Gomeux a dit…

Faudra que je me procure ce livre un de ces quatre...

Yvan a dit…

Merci de l'extrait Gaétan.
On est en train de plier
sous le double poids des
boomers qui vieillissent
et abdiquent en plus de l'immigration.
L'identité québécoise
se métamorphose et se dilue
sous nos yeux.
Elle ne connaîtra pas de frein identitaire à moins d'un sérieux coup de barre francophone
dûment affirmé; ce dont je doute.

La vague est déjà bien avancée
à Montréal et s'étend
en banlieue,je le constate
sur la route hebdomadairement.

Au-delà de ce constat personnel
je fais le deuil d'un grand
homme...
Hostie qu'il était droit
Chartrand.

Yvan a dit…

C'était un osti d'guide ouais.
Et ya pas d'relève.
Double tristesse.
Double les larmes.